Chaque personne est unique

Arrêtez de croire que tout le monde est remplaçable parce que c’est pas vrai, chaque personne est unique et quand on aime sincèrement quelqu’un et qu’elle part, on se rend compte que personne ne sera jamais comme elle, battez vous pour les gens que vous aimez au lieu d’avoir des regrets.

Le vrai amour

Ça semble tellement irréel pour moi, j’ai l’impression de l’avoir rencontré hier et pourtant non, il s’est passé des choses de dingue en douze mois. Je pensais pas qu’on pouvait aimer autant que je l’aime, je pensais pas que quelqu’un m’aimerait autant qu’elle m’aime et pourtant si. Alors le dicton est vrai, il faut parfois passer par des relations catastrophiques pour finalement découvrir le vrai amour. Et moi, elle est près de moi depuis un moment maintenant, c’est elle. 

Amélie Nothomb , Hygiène de l’assassin

“Ça prouve que la mauvaise foi est effficace, que les gens avalent ces sornettes. Ainsi, ils ont des vies de merde avec des boulots de merde, ils vivent dans des endroits horribles avec des personnes épouvantables, et ils poussent l’abjection jusqu’à appeler ça le bonheur.”Amélie Nothomb , Hygiène de l’assassin

Je lis comme je mange

Je pensais que tout le monde lisait comme moi ; moi, je lis comme je mange : ça ne signifie pas seulement que j’en ai besoin, ça signifie surtout que ça entre dans mes composantes et que ça les modifie. On n’est pas le même selon qu’on a mangé du boudin ou du caviar ; on n’est pas le même non plus selon qu’on vient de lire du Kant (…) ou du Queneau. Enfin, quand je dis “on”, je devrais dire “moi et quelques autres”,…

Rien n’est fini

Rien n’est fini, ni l’espace ni le chemin qui va de nous à l’être aimé : essor perpétuel, durée sans fin des métamorphoses, des contrées de l’invisible plein aux rives des trop visibles vides. Rien n’est fini et tout pousse à l’infernal et ludique recommencement de tout… Nos mémoires même, mêlées à celle des arbres et des fleuves, des lierres et des racines… Essor de nos mémoires, rien qu’en sentant un peu de terre mouillée, une sensuelle souvenance nous renvoie aux lèvres douces des commencements.…

Close