Ballon d’or féminin : pourquoi il a fallu attendre 2018

Le premier Ballon d’or féminin a été décerné lundi 3 décembre à la Norvégienne Ada Hegerberg, jeune attaquante de l’Olympique lyonnais. Cette récompense a été créée en 1956 pour les hommes. Pourquoi a-t-il fallu attendre 62 ans pour la voir décerner aux femmes ?

Elle a 23 ans et affiche déjà trois Ligues des champions avec l’Olympique lyonnais. La Norvégienne Ada Hegerberg a brandi le premier Ballon d’or féminin de l’histoire, hier, lors de la cérémonie qui la sacrait meilleure joueuse de l’année. “C’est très important pour nous, les femmes. Jeunes filles, croyez en vous”, a-t-elle déclaré durant la cérémonie, un peu entachée par une blague jugée sexiste du DJ Martin Solveig qui lui a demandé si elle savait “twerker”.
Le Ballon d’or a été créé pour les hommes par le magazine France Football en 1956 (d’abord attribué aux joueurs européens, il récompense le meilleur joueur au monde depuis 2007). Pourquoi a-t-il fallu attendre six décennies pour voir cette récompense également décernée aux joueuses ; joueuses qui, pour plus de 75% d’entre elles, n’ont pas le ballon rond pour métier premier, devant travailler à côté pour subvenir à leurs besoins.

Photo by Shawn Fields on Unsplash