Érotisme et féminisme

Je viens d’etudier cet article adapté de franceculture.fr, et J’espère que vous aussi l’aimez:
“Amour des hommes et combat féministe, faut-il se libérer du désir des autres ?
Les “moitiés” se sentent toujours, l’une autant que l’autre, mal à leur aise et à l’étroit dans leur demeure, si minutieusement qu’elles se soient adaptées l’une à l’autre ; sans doute elles disent désormais “nous” au lieu de “moi”, mais ce “nous” n’a bientôt guère les épaules plus larges, pour porter un morceau d’existence, que ne les avait le “moi”.
Eros (1910), “Réflexions sur le problème de l’amour”

Lou Andreas-Salomé (1861-1937) était romancière, essayiste, psychanalyste. D’elle, de cette femme libre et passionnée, que sait-on pourtant aujourd’hui ? Sait-on qu’elle a écrit sur le narcissisme, le féminin et l’érotisme ? Qu’elle a été entourée des grands hommes de son époque, tout en menant une existence de femme exceptionnelle ?

Femme mais pas féministe, indépendante au grand cœur, philosophe du “moi” mais pas du nous”, Lou Andreas-Salomé nous laisse en héritage une pensée contradictoire de l’émancipation féminine et du désir : une pensée qui s’est incarnée au singulier mais contre toute récupération politique et égalité des sexes.”